• Gwenaëlle Morel

Omega 3 et les maladies dégénératives

Les oméga-3 étaient déjà reconnus pour avoir un effet cardioprotecteur, mais une équipe française vient de leur découvrir une vertu nouvelle. Ils diminueraient en effet le risque de démence, en protégeant nos facultés de mémorisation. Tout comme les fruits et légumes, d’ailleurs !


Pour parvenir à ce constat, l’équipe du Pr Pascale Barberger-Gateau de l’INSERM s’est penchée sur le régime alimentaire de 8 085 personnes de plus de 65 ans. Au début de l’étude, aucune ne présentait de troubles dégénératifs. Quatre ans plus tard, 183 souffraient de la maladie d’Alzheimer et 98 d’une autre forme de démence.


Chez les consommateurs d’huiles riches en oméga-3, le risque de ces affections s’est avéré moins élevé de 60% par rapport à des sujets qui leur accordaient une faible place dans leur alimentation. Quant aux adeptes des fruits et légumes (une fois par jour), ils ont vu leur risque diminuer de… 30%.

« Ces résultats pourraient avoir des implications majeures en termes de santé publique. Pour autant, nous avons besoin de mener d’autres travaux pour connaître précisément le seuil au-dessus duquel, les oméga-3 et les autres nutriments s’avèrent bénéfiques », souligne l’auteur.


Source : Neurology, novembre 2007

0 vue
 

Formulaire d'abonnement

06 23 87 34 01

15 rue des Soupirs

  • Facebook

©2020 par Gwenaëlle Morel Diététicienne Nutritionniste. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now